Acompagnement des troubles bipolaires

L’accompagnement des troubles bipolaires et la psychoéducation

L’accompagnement des troubles bipolaires et la psychoéducation

La psychoéducation, un accompagnement qui permet d’améliorer le suivi thérapeutique et la qualité de vie des personnes atteintes de maladies chroniques comme les troubles bipolaires, l’hypertension, le diabète, l’asthme etc …

La psychoéducation : Une approche centrée sur le patient (souffrant de troubles mentaux dont les troubles bipolaires).
Encore méconnue en France, cette approche est née au Québec au milieu des années 1950. Son objectif est d’offrir au patient une éducation thérapeutique afin qu’il puisse comprendre et gérer sa maladie.
La psychoéducation ne se substitue pas aux traitements médicamenteux ou aux éventuelles thérapies comportementales et cognitives [TCC] en place. C’est une forme de thérapie qui vient en complément des approches habituelles.
L’accent est mis, lors des séances, sur la nécessité d’avoir une bonne hygiène de vie, de maîtriser les rythmes sociaux et de minimiser au maximum les cassures de rythme et les excès.
Tout cela dans le but d’améliorer l’efficience du traitement classique et de permettre au patient de mieux vivre avec sa maladie.

La psychoéducation recouvre trois domaines d’action (notamment en termes de bipolarité)

Pédagogique

Informer la personne sur ses troubles bipolaires, l’aider à comprendre ses manifestations et ses traitements d’une manière claire. Identifier les symptômes afin de mieux l’appréhender.

Psychologique

Soutenir le malade souffrant de bipolarité et ses proches face aux difficultés notamment à accepter et à vivre avec sa maladie en lui expliquant la nécessité de prendre son traitement pour retrouver une amélioration.

Comportemental

Fournir au malade les outils pour qu’il adopte les comportements qui lui conviennent le mieux dans la prise en charge de ses problèmes “bipolaires”.

Nota : sur la situation de handicap psychique

Les personnes en situation de handicap continuent d’être difficilement insérées dans le monde du travail, en particulier quand il s’agit d’une maladie pourtant souvent invisible : le handicap psychique.
Plus encore, les troubles psychiques en entreprise sont un réel tabou et peu osent les évoquer de peur d’être rejeté par un employeur potentiel ou l’entreprise dans laquelle ils évoluent.

Voir en détail le programme ” psychoéducation” START

Partager ce post sur la Psycoéducation