Acompagnement des troubles bipolaires

Archives du net, par Bipolfalret, centre d’accueil des adultes bipolaires

Accompagnement par le travail des adultes

Bipolarité et travail, quelles solutions ?

«Les troubles bipolaires sévères touchent 1 à 2% de la population, et 3 fois plus dans les formes moins graves. Trop de personnes concernées ne travaillent pas. En effet, leur insertion dans le monde du travail est souvent compliquée car les maladies psychiques font peur. Et pourtant avec un traitement efficace, une hygiène de vie, une connaissance de soi et une adaptation du travail, les personnes bipolaires peuvent travailler; cela passe aussi par la connaissance des acteurs du handicap qui peuvent accompagner la personne dans son insertion professionnelle ou son maintien dans l’emploi.»

Source: article de décembre 2016, handicap emploi

Accompagnement par l’emploi

L’emploi des handicapés psychiques: le travail sauve!

«Le travail soigne et le travail guérit…Et le travail sauve, selon le neuropsychiatre Jean-Michel Oughourlian.
Sa théorie, développée dans “Le travail qui guérit” (Plon) , se double d’une application pratique qu’il est allé chercher dans les usines apprenantes de la fondation Amipi, sous traitante de grandes entreprises .On y rencontre des salariés dotés d’un handicap mental, autistes, bipolaires ou “agités” qui, grâce à ce job, sortent de leur isolement retrouvent une autonomie.»
Source: l’usine nouvelle, Christine Kerdellant, publié le 15 octobre 2018

Risque de trouble psychique au travail

Un Français actif sur cinq présente un risque de trouble psychique

«Les souffrances pathologiques liées au travail sont en augmentation en France, etl’étude conduite par la fondation Pierre Denikervient le confirmer.Un Français actif sur cinq (22%) présente une détresse «orientant vers un trouble mental», conclut cette enquête, dévoilée ce lundi au Conseil économique, social et environnemental (Cese).
Enquête réalisée en ligne du 27 février au 6mars 2018 auprès d’un échantillon représentatif de 3.200 actifs français, et comprenant les troubles psychiques tels que la dépression, l’anxiété, le trouble obsessionnel compulsif, les troubles bipolaires, la schizophrénie mais aussi les addictions (d’après la définition de l’OMS).»

Source: article de Leila Marchand, le 26 novembre 2018, les Echos

Autres sujets en rapport avec la bipolarité

Homeland: une série empreinte de réalisme tant concernant le terrorisme que la bipolarité – Gazette Bipol

«Série américaine crée en 2011, elle met en avant le rôle des services secrets américains dans la lutte contre le terrorisme contemporain (Al-Quaida)
Son héroïne, Carrie Mathison, brillante agente de la CIA est bipolaire. Tout au long des 7 saison, elle gére sa maladie dans un monde professionnel «hostile» dans lequel elle ne souhaite pas révéler sa pathologie…»

Laura (voir les différents extraits de la Gazette du mois de décembre 2018 dans la rubrique actualité du site)

Troubles bipolaires et consommation alimentaire

Troubles bipolaires : la viande transformée peut déclencher la phase maniaque

«L’analyse d’une cohorte de plus de 1 000 personnes a montré que les nitrates – des produits chimiques utilisés pour conserver les charcuteries comme le boeuf séché, le salami, les hot dogs et autres snacks à base de viande transformée – peuvent contribuer à déclencher la manie, un état d’humeur anormal associé au trouble bipolaire. La manie est caractérisée par l’hyperactivité, l’euphorie et l’insomnie.
Les résultats ont été publiés le 18 juillet dans Molecular Psychiatry»

Source: Mathile Debry le 19 juillet 2018

Partager ce post sur l'actualité des troubles bipolaires