Acompagnement des troubles bipolaires

Le centre de jour pour adultes bipolaires en région parisienne

Le 30 mars 2019 , 6ème édition de la journée mondiale des troubles bipolaires

 En France, les pathologies relevant de la psychiatrie se situent au troisième rang des maladies les plus fréquentes, après le cancer et les maladies cardio-vasculaires. Cette manifestation a pour but de faire connaître la maladie bipolaire et de combattre la stigmatisation des malades.

Bipol Falret : un centre qui apporte des solutions concrètes pour reprendre le pouvoir sur la maladie

Le Centre de Jour BIPOL FALRET basé en Seine Saint Denis à Saint Ouen dans le nord de la région parisienne accompagne des adultes souffrant de troubles récurrents de l’humeur (dont les troubles bipolaires) ou en situation de handicap. Son équipe pluridisciplinaire de professionnels de la santé propose des dispositifs de soins, de prévention et de conseil afin d’améliorer l’état de santé et les conditions de vie des personnes ; ils ont pour vocation de composer avec les ressources de chacun. Le programme START permet d’être autonome dans la gestion de la maladie grâce à la psychoéducation.

Pour les bipolaires le retour ou maintien dans l’emploi constitue le premier défi à relever, puis les  autres préoccupations sont la tolérance aux effets secondaires et la vie de couple. ..
 Avec le  programme d’accompagnement WORK, programme spécifique d’accès et de maintien à l’emploi,  Bipol Falret entend aussi sensibiliser les acteurs de l’emploi, l’entourage professionnel de la personne.

C’est quoi les troubles bipolaires ?

 Anciennement appelée maladie maniaco-dépressive, il s’agit d’une maladie mentale sévère.  On estime que pour 30% des patients, l’apparition de la maladie se situe autour des 15-25 ans. La bipolarité, dans sa forme la plus typique,  comporte deux phases : la phase maniaque ,où la personne est très volubile et hyper-active avec des symptômes tels que l’incapacité à se concentrer, à dormir plus de quelques heures même avec une dose de somnifères à endormir un cheval, risques d’achats compulsifs… et la phase dépressive marquée par une grande tristesse . Entre les deux pôles, la personne qui souffre de troubles bipolaires, retrouve un état normal que l’on appelle « euthymie » ou « normothymie ».

Bipolaires : Des chiffres qui nous concernent tous :

Ainsi, on estime qu’entre un dixième et un cinquième de la population risque d’être atteint par un trouble psychique à un moment quelconque de la vie.

Les troubles bipolaires concernent 1 à 2,5% de la population française.  Les causes n’en sont pas complètements connues, c’est une maladie multifactorielle et difficile à diagnostiquer. Un facteur génétique d’abord : le risque est 10 fois plus élevé si l’un des 2 parents est lui-même bipolaire.  Les troubles bipolaires se hissent au 6éme rang des maladies génératrices de handicap : 1 600 000 personnes sont concernées en France et dans 10 à 15% des cas, ces troubles conduisent le patient au suicide… Le centre de jour Bipol Falret est spécialisé dans les troubles bipolaires et propose un accompagnement pour ces personnes.

Partager ce post sur l'actualité des troubles bipolaires