La gazette des participants au programme de psychoéducation souffrants de troubles bipolaires

Musique et bipolarité – Gazette Bipol

L’utilisation de la musique dans un centre de jour comme Bipol Falret.

Marie Jeanne, psychomotricienne nous explique l’utilisation de la musique dans certaines pratiques comme la relaxation et la méditation, les expressions corporelles, ou encore le chan t. Qu’apporte la musique à la personne qui écoute ? Elle apporte un support pour travailler la concentration et l’écoute.

La musique peut devenir un support d’apprentissage et d’entrainement de la mémoire. Ainsi, chacun peut trouver son rythme et son tempo, son style de musique, l’interprète qui va lui convenir. On peut ressentir des émotions et les identifier ainsi plus facilement. La musique permet un retour au présent ou à l’évasion et donne la possibilité de bien ressentir aussi son corps. Défouloir ou relaxante, elle devient un révélateur pour savoir qui on est. Aussi, il faut connaître ce qu’on donne à ses oreilles et adapter son écoute en fonction de son humeur du moment.

La musique et le cerveau, un extrait de l’article de France musique « Vous écoutez votre morceau préféré des milliers de fois de suite, éprouvant à chaque fois des frissons dans tout le corps ? Cette sensation traduit parfaitement le rapport que la musique entretient avec nos neurones.

La musique fait du bien. Le plaisir ressent i vient de la sécrétion de la dopamine dans les circuits de la récompense, explique Isabelle Peretz. La dopamine est le neurotransmetteur du plaisir et de la motivation, le même qui est secrété au moment d’un bon repas, par exemple, mais aussi sous l’emprise des drogues ou pendant le sexe. »

Le vrai du faux, publié le lundi 25 juin 2018 : https://www.francemusique.fr/savoirs-pratiques/top-six-des-idees- recues-sur-les-liens-entre-musique-et-cerveau-63337

Marc – participant au programme de psychoéducation Start

Visionnez l’ensemble de la Gazette

Partager ce post sur l'actualité des troubles bipolaires