La Gazette Bipol

Un bout de chemin de vie avec Bipol Falret – Gazette Bipol

60 jours, 300 heures, 18000 minutes, une maladie qui déboule au coin de ma vie

Ma vie, ces 4 dernières années ? Une maladie qui déboule au coin de ma vie… tellement envahissante ! Non seulement elle me rafle tout mais en plus elle s’installe et je n’ai pas le mode d’emploi, enfin un vague mode d’emploi qui va vite s’avérer limité.
Comment faire ? Par quel bout commencer ? Je ne sais pas trop alors ça va ressembler à un plan de route moyennement efficace : Médicaments, Psy 1h par semaine parfois plus, des groupes de paroles, des dizaines et des dizaines de bouquins, des conférences de 60 minutes sur le sujet où plein de conseils sont donnés, un peu de sport, sauf dans les moments ingérables… Un peu de tout, un peu de rien, peu de progrès, beaucoup de découragements, de désespoir aussi mais surtout de souffrances intolérables, omniprésentes, toutes les 2 semaines.

Mais il y a 3 mois, j’emprunte le chemin de Bipol.

Dès le départ, nous rentrons dans le vif du sujet avec les premiers ateliers d’autogestion, le nerf de la guerre !
La boîte à outils s’ouvre alors. Les médecins, psychologues, infirmière, psychomotricienne, pair- aidante nous présentent progressivement les diverses stratégies possibles à mettre en place. Les techniques abordées durant ‘’les ateliers gestion du stress’’ sont mises en pratique. Les professionnels, ayant des compétences différentes, apportent chacun leur regard de spécialiste ce qui rend le programme très compétent. Les psychiatres nous apportent leur savoir scientifique, au cours de plusieurs séances, et nous aident à mieux comprendre le dysfonctionnement du cerveau pour les troubles de l’humeur. Ces ateliers ont densifié ce que j’avais appris lors de conférences, au cours de mes lectures. Ils ont pu parfois même contredire certaines croyances erronées. Avoir les notions de base concernant l’hygiène de vie, être capable d’adapter son rythme, savoir le modifier de façon ponctuelle, repérer les prodromes, permettent d’être acteur de la maladie. Telle ou telle action peuvent avoir sur le cerveau des conséquences très impactantes directes sur les troubles. Les précieuses interventions de la paire-aidante, ont démontré concrètement le pouvoir d’agir, en faisant des choix, en adoptant une hygiène de vie qui donnent de vrais résultats pour elle.
Son témoignage a le grand mérite de me donner un espoir celui de trouver un jour le chemin, mon chemin vers le rétablissement. A chacun de se saisir des outils les plus efficaces, de les adapter souvent.

Je remercie toute l’équipe de Bipol Falret pour ces 3 mois passés à leur côté, pour leur soutien, leur bonne humeur inégalable. Pour tout ce que j’ai appris qui me donne envie de reconstruire ma vie, de la voir autrement, de me dire c’est possible. Merci pour la lueur qui s’est ravivée, pourtant éteinte depuis 4 ans. Je cherchais l’étincelle qui me redonnerait l’Espoir. Maintenant, il n’y a plus qu’à…… ! Je suis prête, et j’ai bien compris, tout doucement petit à petit, une marche après l’autre. Bipol, c’est aussi une aventure humaine incroyable.
Je remercie toutes les personnes du groupe grâce à qui ces 3 mois ont été formidables. Je retiens de vous, humour, bienveillance, richesse d’esprit, dynamisme, passions, générosité. Vous faites partie intégrante de tout ce que j’ai appris pour continuer, mieux armée, à poursuivre. Avant d’arriver sur le chemin du rétablissement je devrai certainement reprendre le combat, pour un temps plus bref je l’espère. Ce combat épuisant, destructeur, anéantissant et douloureux qui ne me donne droit seulement à quelques petits bouts de vie par ci par là, sera moins intense, différent indéniablement. A partir de vos expériences, vous m’avez redonné la force que j’avais perdu ces 6 derniers mois et permis de croire que reprendre un jour, le cours d’une vie, certes différente, était possible. Je vous dis à bientôt.

« J’ai décidé d’être heureux, c’est bon pour la santé. » Voltaire
« On ne repousse pas ses limites, on les découvre » Jean-Louis Etienne

Anouchka – participante au programme de psychoéducation Start

Visionnez l’ensemble de la Gazette

Partager ce post sur l'actualité des troubles bipolaires